Me contacter

Ancien étudiant à l’Ecole des Beaux-Arts de Versailles, puis de Paris (ENSBA), j’ai passé de nombreuses heures au Musée du Louvre à copier les chefs-d’œuvre des Maîtres afin d’acquérir une pratique du métier que l’Ecole n’offrait que de manière parcellaire. Force m’a été de constater que ni de simples tubes de couleurs à l’huile, ni même un liquide à peindre classique : huile + résine + diluant, ne permettent de copier un Rubens ou un Rembrandt.

christian-vibert
Christian VIBERT

A l’époque de ma formation, dans les années 80, on trouvait sur le marché le médium flamand fabriqué par Lefranc et Bourgeois. Très collant et de prise extrêmement rapide, voire brutale, il permettait cependant de poser des glacis épais, non coulants et séchant bien, à la manière des peintres du XVIIème siècle. C’est avec ce médium que j’ai travaillé jusque dans les années 2000, en le diluant et en le modifiant de manière à contourner son emploi assez difficile. Ainsi, très tôt, je l’avais adapté à mes besoins, entre autres en le combinant à un  liant diluable à l’eau.  Depuis des années, j’employais donc ce médium en émulsion, technique étudiée à l’école des Beaux-Arts de Paris sous la direction de Nicolas WACKER.

Cependant, avec les modifications de la législation européenne, dans les années 2000, la version originelle du médium flamand de Lefranc et Bourgeois a disparu, remplacée par la simple association d’une huile de lin mêlée de siccatifs et de résine mastic. La gélification ne se produisant plus, un épaississant y a été adjoint. L’appellation est restée identique, mais le médium résultant est devenu bien différent. C’est le produit que l’on trouve actuellement dans le commerce. Il sèche facilement, mais se ride employé en épaisseur. Il est très épais, mais peu thixotrope : il ne se fluidifie que fort peu sous le mouvement de la brosse. Il est moins brillant, moins  transparent, beaucoup plus coloré dès sa pose et il fonce encore au séchage.

Déçu donc par la nouvelle version du médium flamand Lefranc et Bourgeois, et confronté à un vide en matière de médiums de qualité, dès les années 2004, j’ai contacté des amis peintres ou restaurateurs de tableaux, en particulier François PEREGO, afin d’envisager les moyens de recréer un médium authentique. Après six années de recherche, d’expérimentation et de tests sur mes propres tableaux, en 2010, j’ai été en mesure de livrer de nouveau la première version du médium gras gélifié  à la manière flamande et une variante de ce médium sous la forme d’une émulsion, elle aussi gélifiée, deux produits de qualité professionnelle répondant aux attentes des connaisseurs, mais aussi de tout peintre désireux de progresser dans sa pratique personnelle. Ce médium et cette émulsion permettent à tout artiste de peindre plus facilement pour un résultat plus riche et plus abouti.

christian-vibert-huile-toile-marouflée-panneau
Christian VIBERT, La Dame du lac, Huile sur toile marouflée sur panneau

Par ailleurs, échangeant quasi quotidiennement avec les artistes utilisateurs de ce premier médium gras et de l’émulsion correspondante, j’ai pensé adapter ces produits aux souhaits différenciés des peintres, chacun recherchant naturellement le produit le plus apte à exprimer sa facture personnelle. Peu à peu sont donc nées quatre variantes de ce médium et de cette émulsion : les versions onctueuse, moyenne, tirante et à siccativité renforcée .

christian-vibert
christian-vibert
christian-vibert

Ainsi, les recherches se poursuivent et, récemment, nous avons pu relancer le médium Maroger, le médium vénitien, ainsi que le médium laque flamand, tous trois accompagnés de leurs émulsions correspondantes. De même, nous avons décidé de proposer les différentes variantes des huiles cuites à destination des peintres souhaitant ébaucher uniquement à l’huile, sans vernis ou, pour aller plus loin, à ceux, de plus en plus nombreux, qui désirent empâter eux-mêmes leurs pigments dans des liants améliorés.

L’atelier du Chevalet Blanc, situé en Haute-Normandie, est le tout nouveau lieu de fabrication de cette gamme de produits traditionnels et pourtant innovants.

Pour me contacter par courrier :

Christian VIBERT,
Atelier du Chevalet Blanc,
3, impasse de la Vierge,
27800 BRIONNE FRANCE

Pour me contacter par e-mail :

christian.vibert@gmail.com ou

Votre nom et prénom

Votre adresse e-mail

Sujet

Votre message